Chirurgie du colon

Chirurgie du colon

Le colon est un viscère long de 2 mètres environ, suspendu « en cadre » dans l’abdomen. Le rectum lui fait suite jusqu’à l’anus. On peut enlever tout ou une partie du colon et/ou du rectum. En fonction des circonstances, on peut ou non rétablir la continuité digestive. Lorsque la continuité n’est pas rétablie, on abouche le colon à la peau. Cela s’appelle une stomie. On peut ainsi enlever :

  • Le colon droit (Colectomie droite)
  • Le colon gauche (Colectomie gauche)
  • La totalité du colon (Colectomie totale)

Ces interventions se déroulent toutes sous anesthésie générale, soit par laparotomie ("à ciel ouvert"), soit par coelioscopie (4 à 5 petits orifices). 

La Colectomie droite : Dans la grande majorité des cas on rétablit la continuité (Il n’y a pas de stomie). Elle nécessite 8 à 10 jours d’hospitalisation. Un régime transitoire peut être instauré au décours pour limiter parfois une diarrhée secondaire. Les complications essentielles (dans 3 à 5% des cas) sont les fistules (fuite sur la suture digestive) et les hémorragies.

La Colectomie gauche : Lorsque cela est nécessaire, une stomie est réalisée (le colon est mis à la peau) le plus souvent de manière temporaire (quelques semaines), mais qui peut être, rarement, définitive. Les complications essentielles (dans 3 à 5% des cas) sont les fistules (fuite sur la suture digestive) et les hémorragies.

La Colectomie Totale : On rétablit le plus souvent la continuité digestive, parfois protégée par une stomie temporaire. Les complications essentielles (dans 3 à 5% des cas) sont les fistules (fuite sur la suture digestiv)  et les hémorragies. Cette opération entraîne au début de la diarrhée qui est contrôlée par un régime strict et certains médicaments. Petit à petit, le transit intestinal se ralentit et on arrive en moyenne à 2 selles par jour.

chir

 

Pour en savoir plus : fiche d'information patient de la société française de chirurgie digestive sur la chirurgie colique